Dernière mise à jour de la page le 21/12/2023

Le comité de rédaction

Reflet des différents intervenants du retour au sol des produits résiduaires

La campagne d’information est, depuis son origine, multi-partenariale et ancrée dans le territoire haut-rhinois.

Elle émane des acteurs de la filière de recyclage agricole départementale.

Ils sont actuellement une dizaine à œuvrer dans ces pages.

Les représentants des administrations

L'Agence de l’eau Rhin-Meuse (AERM)

Etablissement public qui couvre 8 départements (Bas-Rhin, Haut-Rhin, Moselle, Meurthe-et-Moselle dans leur totalité ; Ardennes, Haute-Marne, Meuse, Vosges en partie). L’Agence de l’eau a pour mission la protection de la ressource en eau (superficielle et souterraine) et des milieux aquatiques. Elle ambitionne de réduire les risques et les pollutions liées à nos activités. Elle agit au travers de l’octroi d’aides financières, de la définition d’outils de planification ou de la production et l’exploitation de données sur l’eau. Elle perçoit, à cet effet, des redevances sur la consommation et la pollution de l’eau.

L'Agence de la transition écologique, ex-Agence De l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME)

Etablissement public qui œuvre dans tous les domaines de la transition écologique (consommation, mobilité, logement, alimentation…). L’ADEME lutte contre le changement climatique, pour l’environnement et le développement durable. Elle aide les différents acteurs (pouvoirs publics, collectivités locales, entreprises, grand public) dans leurs démarches. Notamment en termes de consommation d’énergie, émissions de gaz à effet de serre, développement des énergies renouvelables, etc. Elle propose, à cet effet, son expertise et son soutien financier.

L'Institut National de Recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement (INRAE - poste vacant)

Le centre INRAE Grand-Est de Colmar conduit des programmes de recherche (acquisition de connaissances et innovations), principalement dans le domaine de la viticulture. Il suit également des expérimentations de plein champ en grandes cultures, comme le site PRO’spective. L’INRAE, en collaboration avec le SMRA68, y étudie, depuis 2001, l’intérêt agronomique de fumiers et boues, compostés ou non, de compost de biodéchets et de digestats. Ceci comparé à des pratiques classiques de fertilisation minérale. L’impact d’épandages répétés de ces produits, notamment en termes d’innocuité, est suivi dans les cultures, les sols, l’eau et l’air.

La Collectivité européenne d’Alsace (CeA)

Elle est représentée par 2 services :

  • Le Service d’Assistance Technique en Eau Potable (SATEP). Le service est chargé, entre autres, de l’assistance technique aux collectivités rurales, pour la protection des ressources en eau et la gestion patrimoniale des réseaux et des ouvrages d’eau potable. Il assure aussi la mise à jour du Schéma d’Alimentation en eau Potable.
  • Le Service d’Assistance Technique aux Exploitants de Station d’Epuration (SATESE). La mission première du SATESE est l’analyse et l’optimisation du fonctionnement des systèmes d’assainissement haut-rhinois. Il constitue une base de données relative à ces derniers. Il forme également, conseille et assiste techniquement le personnel exploitant ces ouvrages.
Le Syndicat Mixte Recyclage Agricole du Haut-Rhin (SMRA68)

Organisme Indépendant du producteur de boues du Haut-Rhin. Il encadre la production et la valorisation en agriculture des boues et effluents, normalisés ou non, issus des collectivités et industriels haut-rhinois. Il conseille les producteurs. Il assure la concertation départementale par l’animation de groupes de travail, notamment. Il rend des avis sur sollicitation du préfet, ou de ses services, et de l’Agence de l’eau. Il gère et renseigne une base de données départementale sur les épandages de boues. Il intervient en tant qu’expert technique de la filière locale. 

La Chambre d’Agriculture d’Alsace (CAA)

Organisation au service des agriculteurs. Elle vise à améliorer la performance économique, sociale et environnementale des exploitations agricoles et de leurs filières. Elle accompagne la démarche entrepreneuriale et responsable des agriculteurs. Elle favorise la création d’entreprise, l’installation en agriculture et le développement de l’emploi. Elle contribue enfin au développement durable des territoires ruraux et des entreprises agricoles, ainsi qu’à la préservation et à la valorisation des ressources naturelles. Porte-parole de la profession agricole, elle est représentée par la Mission Déchets et Matières Organiques (MDMO67), homologue du SMRA68 pour le territoire bas-rhinois.

Les représentants des producteurs

Le Syndicat Intercommunal de Traitement des Eaux Usées de Colmar et Environs (SITEUCE)

Il regroupe 5 collectivités et 43 communes, soit environ 140 000 habitants. Il est responsable de l’exploitation de la station d’épuration de Colmar-Ladhof et de la gestion des déchets qui résultent de l’épuration des eaux usées. Les boues de la station sont ainsi valorisées en agriculture depuis 1989. Elles sont compostées avant épandage depuis 2000. Le SITEUCE représente les collectivités productrices de boues.

DS Smith Paper Kaysersberg

Parmi les quatre papèteries du groupe DS Smith en France, l’usine de Kaysersberg produit du carton plat à base de 100% recyclé. Le site, d’une capacité de production de 180 000 tonnes, fabrique des cartons dits spéciaux et techniques : testliner bruns, blancs, substituts de Kraftliner, carton plat pour boites pliantes, croisillons, intercalaires, cartons contrecollés… En 2009, après quelques années d’interruption, l’entreprise a repris l’épandage agricole d’une partie des boues cellulosiques issues du process de fabrication. Elle représente les producteurs de boues et d’effluents industriels.

Les représentants des prestataires de suivi agronomique

Tous les bureaux d’études en activité sur le département du Haut-Rhin.

Qu’ils soient prestataires de suivi uniquement ou gérants de plateformes de compostage en complément, ils sont représentés au comité de rédaction.

Sont ainsi mobilisés actuellement Agrivalor, le SDEA Alsace Moselle, SEDE Environnement et Suez Organique.

Ces bureaux d’études ont la charge du suivi agronomique et analytique des boues, composts de boues et autres produits résiduaires valorisés en agriculture par leurs clients, collectivités ou industriels. La réalisation des dossiers loi sur l’eau et la gestion des plans d’épandage sont leur quotidien. Ils peuvent également avoir à gérer et suivre des plateformes de compostage en termes de process, traçabilité, réglementation, etc. Ils accompagnent producteurs et agriculteurs et font le lien avec les différentes administrations concernées.